top of page

lepopulaire.fr: L'association Recyclamer sensibilise les plus jeunes à la préservation des océans



Les enfants de l'Accueil de loisirs de Saint-Junien ont pu essayer, ce vendredi 17 juillet, le robot nettoyeur de Recyclamer sur l'étang de Cieux. L'occasion de les sensibiliser à la pollution des espaces aquatiques dans le cadre de la fête de la mer et des littoraux.


En parallèle de sa grande sœur, la start-up Recyclamer Innovation, l'association Recyclamer a pour objectif de sensibiliser le public à la préservation des milieux aquatiques. Cette volonté s'est concrétisée, ce vendredi, à Cieux, où des enfants de l'accueil de loisirs de Saint-Junien ont pu piloter le robot nettoyeur de Recyclamer, et en apprendre plus sur les dangers qui guettent les océans et comment y remédier.


« L'association poursuit l'objectif à l'origine de l'entreprise, à savoir la préservation des océans. Elle porte nos valeurs », assure Alan d'Alfonso Peral, le fondateur de Recyclamer. Des valeurs essentielles tant les milieux aquatiques sont lourdement affectés par la pollution, et les enfants le savent bien.


Une génération déjà très informée


Quasi incollables pour deviner la durée de vie des différents déchets, les enfants ont démontré que leur génération est très au fait des problématiques envrionnementales, et ce dès le plus jeune âge. « Les objets peuvent mettre très longtemps à disparaître, alors il ne faut pas les jeter n'importe où », explique Thayrick, 11 ans, qui promet de ne jamais jeter de déchets ailleurs que dans une poubelle : « S'il n'y en a pas à côté de moi, j'attends d'en trouver une, ce n'est pas si compliqué. »


Les enfants ont ensuite pu diriger le robot nettoyeur sur l'étang de Cieux pour mieux comprendre son fonctionnement et son intérêt. « C'est un peu comme un gros jouet », image Amine, 10 ans, qui a parfaitement réussi à contrôler la machine pour ramasser les bouteilles jetées par Alan d'Alfonso Peral qui s'est empressé de prévenir les enfants : « Ne faîtes jamais ça, je le fais simplement pour l'occasion ! » Chaque pilote en herbe est reparti avec son permis de conduire, prêt à prêcher la bonne parole des gestes qui protègent les océans.


bottom of page